--Forum fermé--
 

Partagez | 
 

 Cham A. de Sachs [fini]

Aller en bas 
AuteurMessage
Cham

avatar

Race : Demi-dieu
Age du personnage : 33
Armes : Ses connaissances
Armes magiques : Lui-même
Messages : 29
Date d'inscription : 28/04/2012

Feuille de personnage
Niveau:
12/20  (12/20)

MessageSujet: Cham A. de Sachs [fini]   Mar 15 Mai - 20:30





Nom : de Sachs
Prénom: Cham Anselm
Âge: 27 ans
Race: Demi-Dieu (mère humaine)
Royaume de naissance : Aurhyne
Classe : Noblesse
Rôle: Mage de Valor/savant
Camp : Empire de Valor (à nuancer)
Description Physique : De part sa mère, Cham a pu bénéficier d’une physionomie lui permettant de se faire passer, à première vue, pour un Humain quelconque. Son éloignement des charniers de la guerre lui a permit de conserver un corps vierge de toutes mutilations où seules d’anodines cicatrices ont eu la chance de s’y placer. Sans compter la jeunesse de ses traits l’éloignant des habituels mages aux âges affirmés. Arborant la taille raisonnable d’un homme adulte d’un mètre quatre-vingt cinq, il est néanmoins moins fort que la moyenne bien qu’il entretienne son corps d’une bonne septantaine de kilogrammes. Vite essoufflé après un effort physique long et entretenu, il n'a aucun talent pour le combat physique et le sport en général. Cham n’est certes pas un super athlète - ses muscles étant loin d’égaler ceux des guerriers- , d’autant que sa carrure est loin d’être menaçante mais il bénéficie d’une excellente santé issue de la méditation et d’une politique d’alimentation saine... ou disons-le plus franchement, de l’opulence de la noblesse qui l’a longtemps mis à l’abri du besoin. Ses cheveux bruns sans cesse ébouriffés, et sa peau très légèrement mâte sont des attributs qu’il sait appartenir à sa mère mais auxquels il n’accorde aucune sorte de lien affectif ; se contentant de la chance d’éviter l’attitude ségrégationniste de certains Humains pur sang et très fiers de l’être. Par contre, on a souvent rapproché son nez et ses yeux fins à ceux de son père, mais la majorité s’accorde à dire qu’il n’a gardé de ce dernier que sa fortune…

Cependant, ceux qui s’attardent sur ses yeux ambrés peuvent remarquer une étrange lueur baigner ses iris, trahissant sa nature inhumaine. C’est pourquoi Cham évite le plus souvent de regarder dans les yeux, attitude qu’il a longtemps cultivée par la prétention qu’exige la noblesse et le réel désintérêt qu’il peut porter à certaines personnes. Mais comme tout demi-dieu, le corps de Cham a aussi été marqué par le dieu ayant participé à sa procréation. Cachée sous ses vêtements, la peau de l’hybride est recouverte de symboles et lignes qui ont la particularité de luire lors qu’une source abondante d’Ether est à proximité. Préférant garder sa nature secrète, Cham dissimule la quasi entièreté de son corps sous d'opaques vêtements: n’épargnant que la tête, vierge de toutes marques.

En ce qui concerne le côté vestimentaire, Cham bénéficie d’une large garde-robe dont la majorité est composée de riches ensembles aux tons unis. Et malgré le grand nombre de choix se présentant à lui, c’est souvent les mêmes costumes et agencements qui reviennent. Bien que Cham soit un fervent défenseur de la bonne esthétique, ses choix vestimentaires restent souvent moins farfelus que ce qu’il est possible de voir chez certains cotés de l’aristocratie. Toutefois, on ne verra jamais Cham porter des braies ou des tuniques peu onéreuses, tout comme il refusera d’être légèrement vêtu. Parmi sa gamme préférée, on retrouve un manteau vert bordé de fourrure et lui arrivant aux genoux. Les bords étant rehaussés de fines coutures dorées ainsi que de lignes décoratives plus sombres. Le vêtement recouvrant un gilet vert finement quadrillé et au col droit, fermé par de gros boutons plats que l’on retrouve aussi sur les manches du manteau. Une tunique de soie blanche vient terminer le haut. En ce qui concerne la partie basse, Cham y ajoute une sorte de culotte corsaire vert Véronèse dont les bords rappellent ceux du manteau. Le tout surmontant des bottes noires à bout vert pâle.

Grâce à tout cela, Cham peut se vanter d’une apparence accueillante qui génère moins de la méfiance qu’une certaine amabilité. Loin d’apparaître comme le noble gonflé par son arrogance, il n’est pas rare de voir un sourire léger éclairer son visage pensif et souvent impassible. Son attitude, loin d’être sévère, annonce curieusement de bonnes attentions. Néanmoins, ce n’est pas avec l’extérieur que l’on connait une personne…



Description Psychologique : A première vue, Cham se présente comme un homme flegmatique, parfois peut-être trop calme pour certains tant il ne s’exprime que lorsqu’il juge nécessaire. Loin d’être muet, Cham est surtout un observateur qui préfère partir de ses réflexions longuement cogitées avant de se lancer ou dire son avis. Cette apparente discrétion cache néanmoins un esprit calculateur qui cherche sans cesse l’option la plus favorable pour lui, ne concédant que s’il n’y a pas d’autres solutions possibles. Cham peut se vanter d’être ambitieux, même s’il ne le montre que peu. Ses entreprises étant souvent montées dans le long terme et dans le secret, il est rare de le voir abandonner un but mais plutôt de l’adapter à la situation. Cette témérité à toutefois un prix : toute chose s’éloignant de ses desseins perd rapidement de l’intérêt, peu importe si cette dernière était auparavant au centre de ses pensées. On peut donc qualifier Cham d’obstiné et d’égoïste et l’accuser de ne suivre que sa propre personne. C’est néanmoins le résultat d’une parfaite écoute de lui-même et de ses besoins…

Cham est un curieux, un extrême inquisiteur qui n’a de soif que pour l’apprentissage et l’acquisition de nouvelles maîtrises. Cette volonté de posséder autant de savoirs à souvent été la source de conflits entre lui et son père, ce dernier n’appréciant pas les folies savantes. Mais c’est cette même addiction qui a permit au noble d’exceller dans la magie et plusieurs concepts associés. Tantôt elle est jugée maladive, et d’autres fois remarquable du fait qu’elle lui permet d’argumenter ses actions et donner des résultats. Cette dépendance est pourtant la conséquence d’un mal-être présent depuis son enfance profonde. Très vite conscient de sa différence, Cham a grandit avec la volonté de savoir qui il était et le pourquoi il n’était pas comme les siens. Cette quête d’identité, qui prit quelques années avant de trouver fin, lui fit réaliser l’importance qu’il y avait de connaître et comprendre les choses. On pourrait dès lors croire avoir affaire à un amoureux de la vérité, un philosophe jamais extenué dont seule la recherche suffit à donner sens à sa vie…mais il n’en est rien. Pour Cham, la connaissance reste encore un outil voire l’arme des savants. Une arme qu’il faut donc aiguiser et maintenir prête à l’emploi et à jour. Du fait de l’importance accordée à l’érudition, Cham n’est pas de ceux que l’on considère comme oisifs. Ne s’accordant que peu de temps aux distractions, il peut –être vite agacé lorsque l’on se met en travers de ses recherches et n’hésitera pas à user des grands moyens pour les poursuivre. Alors qu’il se considère comme un homme pacifique, il peut aisément perdre toute morale et bonne conscience sans en ressentir un quelconque remord par la suite. Dans ces moments-là, il se présente comme un homme sournois, capable de manipuler ceux qui lui accordent la plus grande confiance. D’ailleurs, on ne lui compte aucun réel ami de confiance, ni même d’amourette. En dehors de cela, Cham est aussi un homme fier : à la fois de son ascendance mais surtout de ses capacités et de son analyse. Devenant suffisant à certaines occasions, ce comportement est une réaction à sa faiblesse qui l’a longtemps handicapée. L’homme ne supportant pas son passé, s’est construit une nouvelle image à partir de laquelle il a parachevé son développement et son caractère. Malheureusement, c’est cette même fierté qui le mène à sous-estimer les personnalités les plus complexes ou surestimer ses propres prouesses.

Malgré son appartenance à la noblesse, Cham peut être qualifié de tolérant au niveau des autres races et ne semblent pas spécialement favoriser l’essor humain. Conscient que son titre nécessite certaines prises de positions, on ne peut cependant pas dire qu’il prône une hégémonie humaine : mais préfère nuancer les choses tout en prônant un léger avantage pour ces derniers étant donné leur plus grand nombre. Selon lui, la mixité apporte des différences et ces différences enrichissent. Le mage s’intéresse donc aux autres peuples, mais toujours dans une approche expérimentale et dénuée de "relationnisme". Il ne considère pas les autres races comme inférieures, tout comme il n’est pas de ceux qui voit en l’humain une race supérieure. Seul le mérite et les actes pouvant distinguer les êtres entre eux. Une phrase, qu'il utilise souvent comme un leitmotiv, peut illustrer sa pensée à ce sujet : "Si le jaune et le bleu forment le vert, personne n'envisage cette dernière couleur comme étant supérieure ou inférieure aux précédentes".
On retrouve cette tolérance au sujet de l'Empire et de la Rébellion qu'il considère être les faces d'une même pièce. Certes, il peut comprendre les raisons ayant entraîné la création de la Rébellion et semble s’intéresser à leurs actions qu'il juge audacieuses et intéressantes. Néanmoins, il a tendance à visualiser les rebelles comme des enfants immatures ne pouvant accepter de vivre sous un ordre préétabli et fonctionnel. Bien sûr, cet avis est appuyé par le fait qu'il soit noble est fait donc partie des personnes favorisées par le régime régnant dans l'empire valorien.

Derrière tout ça, Cham à quelques craintes dont celle de perdre tout son savoir ou de ne pas arriver à son but à temps. La seule pensée d'atteindre ses limites dans son perfectionnement l’angoisse et entraîne souvent des réactions parfois exacerbées. L'ignorance fait partie des mot qu'il déteste le plus, tout comme il dédaigne toute personne apparaissant comme faible d'esprit. Il ressent un profond malaise lorsqu'il est entouré d'une foule nombreuse et ne semble pas supporter certaines bêtes dont les arachnides pour qu'il ressent une extrême répulsion.



Pouvoirs:

- Lien fort avec l'Ether (demi-dieu)
- Puissance magique accrue (demi-dieu)
- Bouclier mental (humain)

¤ Erudition accrue (1/2)
De par son lien avec le Dieu du Savoir, Cham bénéficie d’une certaine aisance à apprendre et comprendre les choses. Son interminable recherche des savoirs lui a permit de se constituer une vaste culture scientifique et occulte. Grace à ce don, Cham a une excellente capacité d’analyse, bien utile en présence de manuscrits ou connaissances anciennes.

¤ Télépathie (1/2)
Cham est capable d’utiliser la télépathie pour communiquer avec les esprits les plus perméables. Conscient des avantages qu’offre ce genre de capacité, Cham s’est entrainé pour parvenir à se projeter dans son propre esprit dans un plan qu’il nomme « l’Antichambre » afin d’y développer ses autres facultés magiques. C’est grâce à cela qu’il est parvenu à sublimer sa téléportation et sa télékinésie.


¤ Téleportation/Exuvie (1)
Comme tous les autres mages, Cham est capable de se téléporter sur de grandes distances. Voyant le potentiel de cette technique, le noble a aiguisé sa maitrise afin d’être capable de se téléporter sur des plus courtes distances, augmentant ainsi son esquive lors des combats. En disparaissant, Cham laisse derrière lui une silhouette rémanente effectuant le dernier mouvement du mage avant de disparaitre dans la seconde. Néanmoins, le mage ne peut abuser de cette technique sous peine de voir ses ressources chuter dangereusement.

¤ Voile d’Alkahest (1)
Derrière ce nom étrange se cache un sort bien efficace. En condensant rapidement de l’Ether face à lui, Cham fait apparaître un étrange sceau hexagonal ayant la faculté de le protéger des attaques magiques. Ce bouclier est très pratique pour se protéger des projectiles et autres offensives magiques, mais s’avère inefficace contre les attaques physiques, celles-ci traversant le sceau sans rencontrer de résistance.

¤ Dies Irae (1)
Une fois encore, Cham est parvenu à développer un sortilège en prenant l’Ether environnant et celui qu’il renferme comme bases. Cham parvient à concentrer de l’Ether en un point précis et ainsi créer de petites masses éthérées condensées aux propriétés explosives au contact. Ces sphères d’énergie (il ne peut pas créer plus de quatre sphères simultanément) peuvent être contrôlée par sa télékinésie, voire assemblée en une plus grande sphère en vue d’obtenir d’avantage de dégâts. Pour l’instant, Cham ne peut réitérer cette technique plus de trois fois sous peine d’être fortement affaibli.

¤ Psychokinèse (2)
Grâce à de longues séances de méditation et un entrainement intensif étalonnée sur plusieurs années, Cham est parvenu à acquérir le don de télékinésie qu’avait développé Avila -sa maîtresse- jusqu’au point de dépasser l’habileté de cette dernière. En se concentrant sur l’Ether ambiant et en le faisant communiquer avec son être et surtout son esprit, le mage parvint à faire soulever et manipuler toutes sortes d’objets, parfois quelques fois plus lourds que lui, dans un rayon d’une cinquantaine de mètres. Aussi capable de faire léviter son corps par le même procédé, Cham est parvenu à une telle aisance avec cette technique qu’il semble commander les choses sans grand efforts. Néanmoins, c’est oublier la constante concentration permettant de maintenir cette technique effective.

¤ Sublimation (1)
Du fait de ses travaux et ses recherches sur l'Ether, Cham est parvenu à mieux comprendre le fonctionnement de son corps et ainsi optimiser la manipulation de cette energie qui le compose la moitié de son corps. La sublimation a pour but d'intensifier l'Ether en lui en absorbant une grande partie de l'Ether ambiant au point de saturer son organisme humain et entraîner des dommages internes. L'apport d’énergie aura pour conséquence d'augmenter sa magie et ses techniques, fortement illuminer les marques de son corps et ses yeux, et engendrer une accumulation d’énergie autour de ses bras et épaules. Malheureusement, Cham ne maîtrise pas encore cette hausse de pouvoir et son effet ne dure qu'une dizaine de minutes avant de le vider totalement de son énergie. Comprenant bien les avantages, mais surtout le risque encouru, Cham ne l'utilise qu'en dernier ressort. La sublimation est néanmoins au cours de ses recherches actuelles car proche de son idéal...



Histoire :
Tout commence par un mariage entre deux familles issues de l’aristocratie, mais à la fortune contrastée. La famille de l’épouse, déclinante et n’ayant eu que des héritières, voyait une possibilité de survie de leur patrimoine par le don de leur dernière fille : la sage Thione. Celle-ci avait tout pour plaire auprès des hommes, sa beauté simple s’alliait parfaitement à son humilité malgré son statut. Mais hélas, aucun homme n’avait pu accrocher son attention, ni même un quelconque intérêt. Tant d’alliances entre familles avaient été annulées, diminuant à chaque fois l’espérance des parents, de moins en moins fortunés. Consciente de la situation, Thione n’avait jamais cessé d’essayer à chaque fois, mais l’entreprise échouant toujours de plus belle. Qu’avait-elle auprès du sexe opposé ? Nul ne savait y répondre et tant d’histoires avaient rapidement vues le jour. On l’accusa d’être frigide et insensible. Son intérêt pour les savoirs anciens lui valut le titre de sorcière voire même d’être un homme par les plus excentriques. Thione, sereine et excellente maîtresse de l’indifférence, n’avait jamais donné raison à aucune de ces accusations. Cela demeura ainsi jusqu’au jour où vint Peirith de Sachs que certains surnommaient l’Archiviste. Le jeune noble fut le premier à qui elle céda, au grand soulagement des parents. Issu d’une classe plus haute, la dot échangée permettait la survie de la famille de la mariée et l’accord fut rapidement signé. Thione et Peirith passèrent des jours paisibles, ensembles au sein du manoir des Sachs. Une vaste mais humble demeure située en périphérie d’Aurhyne, au milieu d’une nature encore vierge de la barbarie humaine. Le cadre paisible du couple s’était démarqué par une parfaite harmonie, celle-ci excellant lors des nombreuses promenades dans les serres. Le manoir comportait une riche bibliothèque où les amants passèrent les mois suivants. Entre la fougue, l’ambition, la confiance du gentilhomme et l’étonnante érudition de son épouse, alliée à son empathie ; il n’y avait aucun doute quant à la suite et on se serait attendu à voir apparaître de bons enfants comme l’espéraient les parents du marié. Et pourtant, une fois encore, il fallut faire preuve de patience car au fil des jours, aucun heureux événement ne vint.

Heureusement pour Thione, son époux l’aimait et savait calmer les voix qui s’élevaient par l’entretien d’une union parfaite alliée à une sage persévérance. Poisons de la société, les fausses rumeurs réapparaissaient, tentant de briser ce qui semblait être une union bien peu productive et encore enfermée dans l’ivresse des noces. Tantôt on les surnommait d’ « Eternels Mariés » lorsqu’ils étaient sujets aux joviales plaisanteries… d’autres fois on les désignait comme des désespérés, passant beaucoup trop de temps dans leur parchemins. Certains jalousaient leur apparent bonheur malgré le manque d’héritier, d’autres s’attendaient au déclin de la Maison de Sachs dont Peirith était le fils unique. Le temps passa et le mauvais côté de la nature humaine reprit légèrement le dessus sur leur détermination et leur sagesse. Alors que l’homme s’isola en se rapprochant d’avantages des idéaux du Conseil dont il espérait un jour être membre important, Thione se replia sur elle-même et devint plus introvertie, plus discrète. Des diners silencieux à table avaient remplacé les déjeuners sur les parterres fleuris. L’amour, force qui ne les avait jamais quitté, subsistait encore par de rares élans de tendresse rapidement interrompus. Peu à peu, le doute s’immisçait dans l’esprit de Peirith qui remarquait l’apparition d’un comportement étrange chez sa femme. Les habitudes se perdaient dans l’oubli. Elle lui paraissait tantôt furieuse, tantôt complètement déprimée, mais jamais plus comme avant. Il l’entendait même parler lorsqu’elle était seule, sortant de ses appartements en tenant de vieux codices. Une distance croissante se fit entre les deux adultes sans que les tentatives du mari n’y changent quelque chose. Des guérisseurs et des spécialistes ne purent donner de mot au comportement de la jeune femme, simplifiant leurs vaines observations en la traitant de folle. Certaines connaissances soupçonnaient Thione d’avoir elle-même provoqué sa folie, mais Peirith ne put jamais leur donner raison. Mais ne reconnaissant plus la femme qu’il avait choisi, et bien qu’il se sentait encore uni à elle, il décida de la placer dans la plus grande pièce du manoir : la bibliothèque… Les jours passèrent et Thione finit par ne plus reconnaître Peirith et ne voire en lui qu’un quelconque homme venant souvent la déranger dans ses lectures. L’homme ne pouvant plus voir sa femme se détacher autant de lui ordonna à ce qu’elle soit servie par un valet…

Nombreuses saisons s’écoulèrent, ainsi que de nombreux soupers en solitaire pour Peirith. Le noble, désenchanté par la solitude, menait encore les affaires de sa famille, cherchant à redorer son image et retrouver sa place parmi les sphères actives. Et s’il ne s’était jamais remarié, les conquêtes n’avaient cessé d’augmenter tant bien qu’il finit par perdre tout de la retenue dont il pouvait faire preuve autrefois. On lui donna une image d’infidèle pardonné : sans qu’il ne contredise la chose. Malgré cela, il lui arrivait parfois de rester le soir contre la porte de la bibliothèque, buvant des gorgées d’eau-de-vie en souvenir des temps perdus. Ce fut d’ailleurs lors d’une de ces nuits qu’il entendit sa femme hurler son nom. S’étant empressé d’entrer dans la bibliothèque, l’homme y avait découvert l’impensable : sa conjointe, couchée au milieu d’étranges symboles, présentait un ventre rond qui annonçait un accouchement. L’urgence du moment força l’homme à se préoccuper de sa femme et cet enfant qu’elle semblait avoir beaucoup de mal à mettre au monde. Et après un travail pénible, Thione rendu l’âme en donnant vie à un fils dont Peirith ignorait tout de la provenance : Cham était né.

La défunte fut enterrée au sein des serres qui furent modifiées en mausolée fleuri et l’enfant fut reconnu par Peirith comme son héritier. Les mauvaises rumeurs sur l’infertilité de Thione cessèrent, bien que de rares personnes continuèrent de se poser des questions quant à cet enfant soudainement apparu et le fait qu’il soit constamment entouré de draps. Grandissant en étant élevé par des domestiques, Cham ne développa que très peu de contact avec son père et l’extérieur. Le premier, encore affligé par le décès de sa femme, ressentait un malaise en présence d’un enfant à qui elle ressemblait tant. Bien sûr, les questionnements sur la paternité restaient constants dans son esprit, mais c’était surtout le brutal départ de celle qu’il culpabilisait d’avoir délaissé qui le rongeait. Préférant alors prendre ses distances, Peirith ne pu toutefois pas ignorer la précocité de son fils qui, à huit ans, tentait déjà de lire les ouvrages les plus compliqués de sa bibliothèque. Cham semblait en avance sur son temps, comprenant certaines choses bien plus rapidement que d’autres enfants de son âge. Cette précocité lui fit vite comprendre qu’il n’était pas comme les autres que quelque chose était diffèrent. Déjà, il était plus faible que la moyenne des autres enfants : et cela même à son adolescence. De plus, lui arrivait de sentir des choses que la plupart ignorait, sans réellement pouvoir donner un nom ou une quelconque explication. Parfois, d’étranges sortes de tatouages apparaissaient sur son corps, suivi d’étranges visions que son père n’avait cessé de nier, craignant les mêmes événements que dans le passé. Cela s’intensifia à l’approche de ses douze ans, lorsqu’il du accompagner son père à Concordia pour la création de l’Ordre de Chevalerie de Valor. Ce fut la première véritable rencontre entre Cham et la magie ainsi que les premières réponses à ses questionnements quant à sa personne. Du fait de l’apport d’anciens parchemins issus de la bibliothèque des Sachs, Cham fréquenta souvent la capitale durant les trois années suivantes, augmentant ainsi le nombre de phénomènes étranges. Grâce à la promiscuité avec les autres races et autres personnes liées à l’Ether, le jeune adolescent commença à trouver un sens aux phénomènes l’entourant et un intérêt croissant pour les savoirs englobant l’Ether apparu. Assistant librement aux enseignements des mages, il ne fallut que très peu de temps avant qu’il ne se fasse remarquer et qu’un mage l’approche. Ainsi, Cham fit la rencontre d’Avila, une mage elfe s’étant installée dans les faubourgs de Concordia. Malheureusement pour Cham, la vie de noble avait ses règles et ses restrictions et son père n’approuvant pas le souhait de son fils, le menaça de le déshériter si telle lubie le reprenait. Hélas pour le père, Cham quitta le manoir le soir même…

Les quatre années de formation avec Avila furent les meilleurs années pour Cham, tant la magie s’était présentée à lui comme le vrai sens de sa vie. Loin du luxe du manoir, Avila se contentant du strict nécessaire pour persévérer dans son art, l’apprenti y trouva plus de repères et d’attention qu’il n’en avait jamais eus auparavant. Jouissant d’un potentiel rare dans la matière, il parvint à rapidement égaler sa tutrice au point d’engendrer une certaine attirance de sa part. C’est que Cham semblait avoir été créé pour la magie, maîtrisant certaines notions qu’Avila avait mit une ou deux années supplémentaires à maitriser. Cela ne l’empêchait pas de s’entrainer un maximum, sachant que le travail était toujours la condition sine qua non d’une bonne maîtrise. Seule la faiblesse physique du noble freinait sa progression, ainsi que l‘habileté d’Avila qui, certes importante ne pouvait prétendre à atténuer la soif de son élève. Malgré cela, un lien s’était tissé entre l’élève et son maître, lien qui hélas n’avait pas le même sens des deux côtés… A l’aube de ses vingt ans, Cham avait acquit tout ce qu’il y avait à savoir d’Avila, l’ayant même dépassé alors que celle-ci avait plusieurs longues années d’expérience derrière elle. Reconnu comme mage au sein de Concordia, il n’était toutefois pas encore satisfait et sentait qu’il y avait encore beaucoup à apprendre s’il souhaitait comprendre ce qu’il était. Une nuit, Avila fut retrouvée morte, la main fortement agrippée à un poignard qu’elle avait plantée au milieu de sa poitrine. La nouvelle ne fit pas grand bruit et l’on conclu par un suicide de dépit d’une mage devenue l’ombre d’elle-même. De son côté, Cham n’avait témoigné que peu de peine au décès de celle qui l’avait lancé dans la voie. S’étant déjà désintéressé d’elle quelques mois avant son décès, le mage entreprit un voyage à travers le continent afin de combler le puits sans fond qu’était sa connaissance. Si les premières escapades le gratifièrent de nouvelles conceptions, Cham se rendit vite compte qu’il ne pouvait supporter autant d’aventures étant donné son physique médiocre. De plus, ayant rejeté son lignage, il ne pouvait jouir des avantages qu’offrait la noblesse. Freiné dans son élan et trouvant de moins en moins de réponses, il revint finalement là où il allait trouver le plus de réponse quant à sa personne : le manoir familial.

Cinq années séparaient la dernière rencontre entre Cham et son père : cinq années durant lesquelles l’homme s’était d’avantage noyé dans l’ivresse de la boisson et la solitude. Peirith n’avait plus rien de celui qu’on appelait l’Archiviste, les regrets du passé ayant fini par ronger son âme. A la vue de son fils, il lui dévoila la vérité, y ajoutant qu’il était responsable du trépas de sa mère. Mais alors qu’il avait espéré enfin retrouver son fils après un tel aveu, Peirith subit le courroux de celui-ci avant d’être retrouvé, quelques jours après, gisant au sol dans sa bibliothèque. Du fait de ses excès, nulle suite ne fut donnée à sa disparition et Cham reprit sa place au sein de son lignage : Peirith s’étant abstenu de le déshérité car l’ayant -malgré tout- toujours considéré comme son fils. Réinvestissant ainsi son titre de noblesse, le mage réitéra sa quête de vérité en sachant dès lors qu’il n’avait jamais été comme les autres depuis son enfance. La bibliothèque lui permit d’en apprendre plus sur l’apparente folie de sa mère et apprit qu’elle aussi s’était plongée dans une longue recherche paroxystique sur l’Ether. Les renseignements qu’offraient ces notes et les divers livres qu’il avait consultés l’amenèrent à dépasser le cadre de la raison, allant même à effectuer des recherches sur les restes de sa mère en espérant continuer son œuvre. Au fil des années, l’enfant retraça le parcourt de sa défunte mère, retransformant la bibliothèque et les serres en espace d’études et travaux alchimiques. Ne pouvant expérimenter ses recherches sur lui-même, le prodige laissa place à un savant immoral qui n’hésitait pas à tester ses hypothèses sur ses domestiques. Très nombreuses furent les expériences qui échouèrent et Cham fut rapidement à cours de sujets pour ses nouvelles expériences. Voyant cela comme une sorte de défaite, le mage entreprit un second voyage à travers les landes de Valor, cherchant les manques à combler dans ses recherches. Plus libre, expérimenté et jouissant de moyens à la bonne réalisation de son entreprise, l’éternel curieux fréquenta différents lieux ainsi que divers thaumaturges dont la plupart s’intéressaient eux aussi aux arts obscurs. Ce ne fut qu’après quatre nouvelles années qu’il revint au manoir : conscient d’avoir progressé sans pour autant s’être rapproché réellement de son but. Sa nature de demi-dieu n’étant plus de l’ordre du doute, il adopta un nouveau but qui - selon ses dires – le rendrait plus apte à atteindre la Vérité…

Trois ans se sont écoulés depuis…







Quel âge as-tu?: 22 ans
Quel est ton prénom?: Kirezi
Disponibilité sur le forum?: Au minimum une fois par jour
Que penses-tu du forum?: Forum génial et prometteur
As-tu lu les règlements?: Oui
Le code ?: Code ayant déjà été validé








Dernière édition par Cham le Jeu 17 Mai - 16:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius



Race : Sylène|Demi Dieu
Messages : 204
Date d'inscription : 26/02/2012

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)

MessageSujet: Re: Cham A. de Sachs [fini]   Mer 16 Mai - 17:39

Bienvenue sur SE, cher confère demi-dieu.

    De manière générale, c'est une très belle présentation, claire, précise et bien écrite, donc il n'y a pas à se plaindre! Ce qui est bien d'ailleurs, vu qu'on préfére qu'un demi-dieu ait une bonne qualité de rp Wink


Physique:
    Tu as bien décrit le fait que les demi-dieux sont plus faibles qu'un être humain, et donc c'est très bien. Je t'accorde le changement de couleur d'yeux car tu es à moitié fait d'Ether donc cela est compréhensible.

    Tu as précisé "comme tout demi-dieu" mais est-ce que cela s'applique aux marques, ou au fait d'être lié à l'Ether et d'avoir quelques caractéristiques physiques? Si c'est le dernier point, ça va, car les demi-dieux n'ont pas tous des marques, comme Sirius par exemple^^ De plus quand tu parles d'une source d'Ether importante, ceci peut-être un être humain ou un objet, un lieu?


Psychologie:
    Très bien, en parfait accord avec le fait d'être le fils du Dieu du Savoir. Des défauts, des qualités...


Pouvoirs:
    Encore c'est bien limité, pas d'abus alors que 7 points peut faire beaucoup, et des pouvoirs liés entre eux.

    -- Pour le bouclier, protège-t'il seulement Cham ou d'autres personnes?
    -- Quel dégât peut engendrer une unique masse? Bonnes limites sinon.
    -- Pour la psychokinésie, les deux points pour le pouvoir sont acceptés.


Histoire:
    Histoire très bien écrite, très agréable à lire.
    Les symboles autour de Thione correspondent à quoi, exactement? Je rappelle que les dieux, pour enfanter, doivent avoir assez de puissance pour prendre une forme humaine et consistante. Donc la procréation d'un demi-dieu doit se faire de manière dite "naturelle" et non pas "magique". C'est d'ailleurs pour cela qu'il y a si peu de demi-dieux.

    Sinon j'aime le parcours du personnage, je trouve l'histoire très bien et complète.


    Une dernière question pour la route; serais-tu d'accord pour donner des cours aux élèves? Bien sûr, tu restes un Magicien et donc tu seras demandé d'être présent sur un champ de bataille, mais Valor a une page -Amarena- qui doit être éduquée^^Bien sur, cela ne sera qu'un rp de temps en temps et je suis sûre qu'il y aura d'autre Magiciens ou MP pour faire d'autre cours. Et comme tu es à Valor depuis 3 ans, accepterais-tu d'avoir donner des cours aux écuyers - ie Naeryan, Lucifer et Sirius?


Ecriture: #7D422C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cham

avatar

Race : Demi-dieu
Age du personnage : 33
Armes : Ses connaissances
Armes magiques : Lui-même
Messages : 29
Date d'inscription : 28/04/2012

Feuille de personnage
Niveau:
12/20  (12/20)

MessageSujet: Re: Cham A. de Sachs [fini]   Mer 16 Mai - 19:13

Eh bah je suis flatté d'une telle réponse cher confrère Very Happy C'est donc avec plaisir que j'y réponds :

Physique :
- le "comme tout demi-dieu" c'est bien pour le deuxième cas à savoir le lien avec l'Ether. Je voulais dire que ce lien s'exprime chez Cham par la présence de ces marques.
- Pour l'Ether, ca peut être les trois : tant qu'il s'agit d'une source importante, les marques de Cham entreront en résonance avec ladite source. C'est à la fois un avantage et un désavantage, tout dépendant de la situation.

Pouvoirs :
- Pour le bouclier, Cham est hélas trop égoïste que pour avoir pensé à protéger d'autre personnes Razz Le bouclier ne protège que lui.
- Pour les dégâts, j'avais pensé à une explosion localisée qui entraînerai donc des dommages à la chair s'il y a manque de protection mais pas d'arrachage de membres Razz On va dire des dégâts de surface n’entraînant pas la mort mais surtout la douleur et un léger recul en présence d'une protection.
- merci bien pour la psycho Very Happy

Histoire :
- Je voyais les marques comme une espèce de caractéristique/empreinte du dieu du savoir (en me disant le savoir, à part oral, est souvent retrouvé à l'écrit). Le dieu a fait son affaire pendant que Thione s'enfermait à la bibliothèque, son érudition exacerbé l'ayant attiré voire, osons-le le dire, séduit ? La conception fut bien physique, les marques étant surtout là pour que l'on puisse comprendre que ce n'était pas une simple grosse (et puis pour faire une continuité avec Cham car c'est le même genre de marques. J'avoue, j'ai souvent parfois du mal a bien expliquer quelque chose que j’ai bien en tête :p

Et sinon il n'y a pas de problème pour donner des cours (ou en avoir donné). Cham est certes égocentrique mais il vit pour la connaissance et n'a donc pas de mal à l'enseigner. Après je ne vais pas dire qu'il n'aura pas de préférences :p....

J'espère que c'est pas trop confus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius



Race : Sylène|Demi Dieu
Messages : 204
Date d'inscription : 26/02/2012

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)

MessageSujet: Re: Cham A. de Sachs [fini]   Jeu 17 Mai - 13:43

    Voyons, il n'y a pas de quoi être flatté... C'est tout naturel :-)

    Tu vas luire à côté de Sirius alors, chouette!

    Tes explosions sont bien modérés, rien à redire sur ce pouvoir Wink

    Merci beaucoup d'avoir accepté de donner des cours à des pauvres bambins. J'espère vivement que Sirius sera l'élève préféré de Cham, mais bien sûr je ne te met aucune pression X)

    J'ai remarqué qu'il te manquait une partie de l'histoire et la fin de ta présentation. Tu as peut-être du l'effacer en éditant^^ Et comme il te faut deux avis, cela serait mieux de la remettre au complet!

    Une fois que cela sera fait, tu auras ma VALIDATION pour un niveau 12.
    Malgré ce niveau 12, tu seras capable de battre des personnes ayant un niveau supérieur grâce à la magie, car tu es un demi-dieu. Le problème c'est le physique, mais je compatis, cher confrère.


Ecriture: #7D422C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adria

avatar

Race : Elfe
Age du personnage : 30
Maître/Ecuyer : /
Armes : Arc (principal) / Dagues
Armes magiques : /
Messages : 289
Date d'inscription : 26/02/2012

Feuille de personnage
Niveau:
13/20  (13/20)

MessageSujet: Re: Cham A. de Sachs [fini]   Jeu 17 Mai - 13:49

Je passe à mon tour !

Pour les descriptions, je n'ai rien à redire, elles sont vraiment complètes et il est facile de se visualiser le personnage que ce soit pour le physique et le psychique, ce qui n'est pas souvent facile mais tu le fais avec brio ! Smile

Pour les pouvoirs, rien à redire de ce côté là non plus. Ils sont intéressants, bien limités et l'attribution des points à été vu avec le reste du Staff.

L'histoire... Je ne sais pas si c'est moi, mais elle est coupée non ? Je ne peux lire que jusqu'au moment ou Thione est dans la bibliothèque et qu'elle hurle, il y a peut-être eu un bug lors de ta dernière édition. ^^
En tout cas je peux déjà dire que le début est intéressant et que je suis en suspense là ! x)



EDIT : On oublie la partie de l'histoire, Sirius m'a devancé xD


~~Présentation~~

Code couleur pour les paroles d'Adria : #003333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shattered-emblem.forum-canada.com
Cham

avatar

Race : Demi-dieu
Age du personnage : 33
Armes : Ses connaissances
Armes magiques : Lui-même
Messages : 29
Date d'inscription : 28/04/2012

Feuille de personnage
Niveau:
12/20  (12/20)

MessageSujet: Re: Cham A. de Sachs [fini]   Jeu 17 Mai - 15:49

Effectivement il y a bel et bien un bug Surprised Je file sur mon portable régler la chose. Merci pour la validation ceci dit Very Happy

EDIT : voilà c'est reédité : L'histoire est replacée (il y a du y avoir une fausse manip, la chance n'étant pas de mon coté niveau informatique ces temps-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adria

avatar

Race : Elfe
Age du personnage : 30
Maître/Ecuyer : /
Armes : Arc (principal) / Dagues
Armes magiques : /
Messages : 289
Date d'inscription : 26/02/2012

Feuille de personnage
Niveau:
13/20  (13/20)

MessageSujet: Re: Cham A. de Sachs [fini]   Jeu 17 Mai - 16:38

Eh bien il ne me reste plus qu'à validé !
Bon jeu à toi !


~~Présentation~~

Code couleur pour les paroles d'Adria : #003333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shattered-emblem.forum-canada.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cham A. de Sachs [fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cham A. de Sachs [fini]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shattered Emblem :: Les fragments :: Les fragments de Liberté :: Présentations validées :: Empire de Valor-
Sauter vers: